FRED CALMETS dans son atelier, près de Poitiers.

Rencontre avec un artiste « nouvelle génération »

Fred Calmets 0

Naissance d’un peintre  – A ses débuts, Fred Calmets s’initie aux arts visuels en pratiquant l’aérosol dans les lieux publics, mais il mettra rapidement son « crew » de côté au profit d’une démarche artistique plus indépendante et classique : la peinture.

« Ce rapport intimiste qui s’installe entre un peintre et sa toile dans son atelier me correspond d’avantage qu’un graff réalisé dans la rue. »

A 36 ans, Fred Calmets expérimente maintenant la peinture depuis une douzaine d’années.

Une « cyber-approche » – Cet artiste vit au cœur d’une génération qui communique de plus en plus par les réseaux sociaux. Il est fasciné par les personnalités qu’il rencontre sur le Net, par les profils divers et variés, parfois intrigants ou surréalistes. Fred Calmets sélectionne ceux qui l’interpellent et le touchent, et les utilise ensuite comme point de départ dans ses créations.

Effet Zoom  – Son sens du détail l’incite à recadrer, façonner et  parfois accentuer l’expression de ses sujets essentiellement féminins, qu’il peint en plans très serrés.

« Lorsque l’on rencontre une personne pour la première fois, on s’arrête souvent sur un détail physique, comme ses yeux ou ses mains, ou bien sur un accessoire : ses lunettes, ses chaussures… C’est ce détail qui fait la différence ! »

 « Promenons-nous dans les bois… »  – Depuis que l’artiste a quitté la ville pour vivre dans une campagne boisée, un nouveau sujet apparaît dans ses œuvres : celui de la forêt. Comme dans un conte, les sujets urbains de Fred Calmets se retrouvent perdus au milieu de ce décor immense qui les submerge, et qui pourrait être le symbole du chaos. En sortiront-ils vainqueurs ou perdants ?

Le questionnement sur la vie et la mort est récurrent dans la plupart des œuvres de Fred Calmets. L’artiste chercherait-il à révéler les grandes lignes du destin de ses sujets ? Ou peut-être celles de son propre destin ?

Fred Calmets 2

Cette nouvelle série sur le thème de la forêt sera visible au mois de mai à la galerie Seize à Marseille, en duo avec Steph Cop.

Prochaine exposition de Fred Calmets sur sa dernière série de portraits à la galerie Grand’Rue à Poitiers, du 11/04 au 11/05/2013 .

Pour en savoir plus : www.fredcalmets.com

Publicités
Cet article, publié dans Artistes, galerie, Interview, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s